Les oppressions intériorisées

Lorsqu’Augusto Boal, le créateur du théâtre de l’opprimé arrive en Europe, il découvre des nouvelles problématiques. Les oppressions ne sont plus seulement dans la rue, au travail ou au foyer, elles sont aussi dans la tête.
La technique des oppressions intériorisées permet de travailler sur ces voix, rumeurs, discours politiques et médiatiques qui nous bloquent au quotidien.

 

 

Nous recueillons avec les participant.e.s leurs oppressions intériorisées, c’est-à-dire toutes les blessures, les voix, les discours, les présupposés qui les bloquent lors d’un passage à l’action. Ces oppressions proviennent du vécu, des discours de l’entourage, des rumeurs, des discours médiatiques, politiques, des carcans sociétaux entendus et ressassés tout au long de la vie.

Ces discours sont interprétés par des personnages : la loi, la bienséance, la figure de la “bonne mère”, la réussite, la méritocratie, etc.
Au cours de l’atelier, les participant.es pourront s’entrainer à leur répondre, à les contrer, à leur dire ce qu’ils.elles ont toujours rêvé de leur dire afin de se libérer et de dépasser ces oppressions intériorisées.

Au cours de ce processus libératoire, les participant.e.s s’entraînent à lâcher prise et à relativiser les discours intériorisés qui les empêchent d’avancer face à des situations complexes.

cette photo représente bien les valeurs de l'Attelage

 

attelage theatre de l'opprimé bretagne
une technique du theatre de l'opprimé utilisé par l'attalge en bretagne

Intéressé.e par nos méthodes ?